ADESA

ASBL

 

 

 

L’ADESA a le plaisir de vous inviter à la visite d’une petite maison dite passive à Ittre

 

le samedi 15 décembre 2012 de 14 à 16H30

 

La visite sera guidée par Michel Ferrard, architecte (et administrateur de l’Adesa) en accord avec son client.

 

Venez vivre l’expérience « en direct » : la maison, construite récemment, n’a pas encore eu besoin à ce jour d’un moyen de chauffage.

 

Adresse : rue de l’Ascension 19 - 1460 Ittre

 

Accès fléché à partir de la rue des Châtaigniers (route Ittre/Clabecq) d’où il faut prendre la

 

rue du Masy. La rue de l’Ascension (qui est en forte descente !) est la 1ère à gauche dans la

rue du Masy, voir plan au verso.

 

Parking…pas facile, mais ne vous découragez pas, poussez un peu plus loin que la maison, la petite

 

rue de l’Ascension s’élargit un peu et permet du parking sur le côté gauche…Et tout en bas, il y a

 

plus de possibilités dans la rue du Vieux Pavé d’Asquempont !

 

_________________

 

Propriétaire : J-M. Gervy

 

Architecte : Archinergie s.p.r.l., dont gérant et architecte : Michel Ferrard

 

B. : 067 64 79 01 - P. : 067 64 73 44 - Gsm : 0496 08 37 00

 

Une maison passive ? Pour en savoir plus, vous retiendrez en résumé

 

1. Définition

 

Une maison passive est avant tout un bâtiment très économe en énergie.

 

2. Besoin en énergie pour le chauffage

 

Le besoin en énergie pour le chauffage doit être inférieur ou égal à 15 kWh/m².an, soit l’équivalent d’environ 1,5 litres de mazout par mètre carré et par an. L’installation de chauffage est quasiment superflue.

 

3. Ventilation

 

La ventilation désigne un apport continu d’air frais avec évacuation de l’air pollué ou humide. Ce concept diffère de l’aération, qui désigne par exemple l’action d’ouvrir une fenêtre pendant un quart d’heure, où l’air vicié n’est alors renouvelé que temporairement. La ventilation d’une maison passive est étroitement liée à l’étanchéité de cette maison à l’air. Grâce à l’absence de fuites d’air incontrôlées, l’habitant peut décider lui-même quand et combien ventiler. Ainsi, l’air humide ou pollué de la cuisine, de la salle de bain, des toilettes ou des débarras peut être renouvelé, pendant que de l’air frais se propage vers les pièces à vivre et les chambres. De cette manière, on crée un renouvellement continu d’air frais dans la maison. Les pertes de chaleur sont limitées grâce à un système de ventilation avec récupération de chaleur.

 

4. Etanchéité à l’air : qu’est-ce que le test Blower Door ?

 

Le test d'infiltrométrie (dit Blower door test ou test de la porte soufflante en français) permet de mesurer la quantité d'air rentrant par fuite dans un bâtiment et d'identifier la localisation de ces fuites. Pour effectuer le test, on utilise un infiltromètre, que l'on place à l'entrée du bâtiment.

 

Le résultat du test blower door doit être inférieur ou égal à 0,6 h-1 (taux de renouvellement d’air mesuré à une différence de 50 Pascals).

 

5. Pourcentage de surchauffe

 

Le pourcentage de surchauffe dans le bâtiment (plus de 25°C) doit être inférieur ou égal à 5%.

 

6. Un lien utile

 

Celui de la plate-forme « Maison Passive » a.s.b.l. (PMP en abrégé) http://www.maisonpassive.be

 

 

________________________________________________________________________________________

 

L'asbl ADESA
vous invite
le
Samedi 9 juin 2012
de 14 à 17h
rvjardin2
Rendez-vous au jardin!

3ème rencontre!

 
Notre projet "Rendez-vous au jardin - gestes simples
pour améliorer la qualité écologique des jardins" a débuté
en mai 2011 par la visite de jardins à Braine-le-Château, il
s'est poursuivi par une journée aux Pilifs. Ce 9 juin, c'est à
Nivelles que nous vous emmenons.
Chemin du Berger 12 A
1400 Nivelles
 
Plus d'infos:
067210442
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
rvjardin2
Le jardin fait partie de ces espaces où chacun de nous peut
décider de donner un petit coup de pouce à la nature.
Accepter quelques incursions naturelles au sein de notre jardin,
prendre le temps d'observer et de comprendre la faune et la
flore qui s'y développent, se passer des pestidices et engrais de
synthèse, installer un hôtel à insectes, planter une haie libre,
laisser se développer le sureau... C'est ce que Joseph Delannoy
met en pratique dans son jardin depuis de nombreuses années.
Nous aurons l'occasion de le visiter ce samedi, d'échanger des
techniques, nos savoirs et nos idées...